Chapitre 15 : Happy Halloween !

Frodo se baladait seul dans les bois.

Frodo : Un, deux, trois, nous irons au bois ! Quatre, cinq, six, cueillir des saussices…

Quand soudain Ned apparut.

Ned : Oh ! Frodo ! Tu ne devrais pas te balader seul !

Frodo : Et vous ?

Ned : Je ramasse du bois, pour le feu.

Il ramassa une branche pourrie.

Ned : Et puis… Je ne suis pas seul… Je ne suis jamais seul…

Frodo : Que…

Ned : Je sais que tu souffres. Moi aussi. Sais-tu où nous sommes ?

Frodo : Non…

Ned : Dans un endroit où nul ne t’entendra crier… Tu veux un bonbon ?

Frodo : Tu es malade ?

Ned : Je vais parfaitement bien. Et je ne suis pas schizophrène. Et moi non plus d’ailleurs…

Frodo : Euh…

Ned jeta sa branche.

Ned : Aller. Tu sais d’où me viennent mes cicatrices ?

Frodo recula de trois pas.

Ned : Je ne vais pas te faire de mal… Je veux juste ton Anneau !

Frodo se mit à courir mais Ned le rattrapa rapidement et le plaqua au sol.

Ned : Montre moi ton petit cul !

C’est alors que le Hobbit enfila l’Anneau et disparut.

Ned : Si tu crois m’avoir. Tu es sous moi !

Ned reçu un coup dans le nez et tomba à la renverse. Frodo lui donna plusieurs coups de pieds dans les côtes.

Ned : Se faire tabasser par un Hobbit… Le comble du ridicule ! Fils de pute !

En se relevant, il se cassa la gueule. Il reprit enfin ses esprits.

Ned : Qu’est-ce que j’ai fait ? Pitié…

*

* *

Frodo, de son côté, fuyait le plus vite possible. Il se cacha et eu une halucination causée par Sauron.

Sauron : Coucou ! Tu veux voir ma bite ?

Frodo retira l’Anneau.

Aragorn : Frodo ?

Frodo : L’Anneau a contrôlé Ned !

Aragorn : Merde ! L’Anneau ? Tu l’as toujours ?

Frodo : Il va te contrôler aussi ! Serais-tu capable de le détruire ?

Mais Aragorn résista à la tentation de l’Anneau.

Aragorn : Oui.

Soudain, Aragorn dégaina son épée.

Frodo : Que ?

Frodo regarda son épée : elle était bleue !

Aragorn : Casse-toi !

Il n’eu pas besoin de le répéter deux fois. Aragorn était seul contre une bonne centaine d’Uruk-Hai.

Lurtz : Toc toc.

Aragorn : Oui ?

Lurtz : Des bonbons ou la vie ?

Aragorn : Quoi ?

Lurtz : Tuez le !

Ils se jettèrent tous sur lui. Il trancha quelques jarets et quelques bras.

Louis-Marguerite : Mon déguisements ! Il m’a couté un bras !

Slash !

François-Édouard : Il m’a couté la peau du cul !

Slash !

Commençant à se sentir encerclé, Aragorn commença à prendre la fuite.

Aragorn : Courage ! Fuyons !

Mais contrairement à se qu’il pensait, seul deux Uruk-Hai le suivèrent.

Lurtz : Trouvez le Semi-Homme !

Aragorn : Merde !

Il tomba sur un Uruk-Hai.

Aragorn : Je vais mourir ! Avant Ned !

Mais soudain, Legolas et Gimli arrivèrent à la rescousse et comme tout le monde le sait, entre un contre cent et trois contre cent il y a une grosse différence, ils niquèrent profondemment les Uruk.

Legolas : Je détecte des Uruk à la poursuite de Frodo !

Aragorn : Ok ! Couvrez moi !

Legolas lui donna une couverture.

Aragorn : Pas comme ça !

Et il alla tailler des jarets.

*

* *

Pendant ce temps, Merry et Pippin s’étaient caché dans un terrier de lapin. Ils virent Frodo se planquer derrière un arbre et trois Uruk-Hai passer.

Pippin : Tu crois qu’il fait un cache-cache ?

Merry : C’est possible…

Pippin : Hé ! Frodo ! Viens te cacher !

Frodo : Et les deux blaireaux ! Vous vous souvenez pourquoi on vous a engagé ?

Pippin : Pour notre courage ?

Frodo : Pour servir de bouclier humain ! Allez-y !

Pippin : D’accord !

Merry : Fait pas ça abruti !

Mais Pippin était sortit du trou et les Uruk se mirent à les poursuivre.

Merry : Merde ! Ça marche trop bien !

Pendant ce temps, Frodo pouvait fuir en sifflotant.

*

* *

Pendant ce temps, les Uruk-Hai se font tailler en pièces par Legolas, Gimli et Aragorn.

Frédéric-Bertrand : On ne nous prépare pas à ça à la maternelle !

Et il se fit couper le jarret.

*

* *

Pendant ce temps, Merry et Pippin s’étaient fait rattraper.

Merry : On va mourir puceaux !

Pippin : NOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOON !

Mais alors qu’une hache allait s’abattre sur leurs têtes, Ned les sauva.

Merry : Cool ! Au lieu de deux cadavres, il y en aura trois !

Ned : Hé ! Je vous rappelle que vous avez des épées !

Merry : Ah ! Oui !

Et ils purent commencer à trancher des jarrets.

*

* *

C’est chiant tous ces changements n’est-ce pas ? Donc, de leur côté, Aragorn jouait à je te tiens tu me tiens par la barbichette et Legolas avait sortit la mitrailleuse.

Jacquie-Michel : C’est obscène ! Même pour moi !

Quand la zone fut nettoyée, Legolas enleva ses bouchons d’oreilles.

Legolas : Je détecte le cor du Gondor.

Aragorn : J’y vais !

*

* *

Quelques secondes plus tôt…

Ned : Selon le guide d’utilisation, ça ramène des potes tout pile pour son enterrement…

Pippin : Souffle dedans !

Pimpon !

Ned : Merde ! Ça attire aussi les Uruk-Hai !

Merry : Heureusement qu’il ne vienne qu’un par un.

Et là, les Uruk-Hai se mirent à attaquer en bande.

Ned : Ta gueule !

Et il trancha un bras.

Ned : Fuyez, pauvres fous !

Pippin : Le dernier à avoir dit ça, c’est Gandalf et il est mort.

Ned : Ta gueule !

Les Hobbits se mirent à lancer des cailloux et des pommes de pin.

Merry : Oh ! On peut les tuer comme ça !

Pippin : Ils sont fragiles.

Un peu plus loin, Lurtz pointa le bout de son nez et plus particulièrement celui de sa flèche.

Et paf ! Ça fait des Chocapic !

Ned : Merde !

Merry et Pippin : C’est pas trop tôt…

Merry : Passe le pop-corn.

De son petit coin, Lurtz se prépara à en tirer une autre.

Lurtz : Heureusement que je suis un sniper spécialiste du corps à corps.

Mais Ned n’était pas mort et tuait toujours des Uruk.

Bernard-Enzo : Vise le genou !

Lurtz : Non ! Ça ne se fait pas !

Et paf !

Ned tomba à genoux mais tuait toujours des Uruk.

Lurtz : J’ai l’impression que plus je le plante plus il en tue…

Et paf !

Cette fois, la flèche calma Ned et brisa son cor.

Ned : C’est pas possible… Je suis le seul à avoir un bouclier mais c’est moi qui meurt à cause de flèches…

Merry : Je crois que le spectacle est fini.

Pippin : Ouais. Fallait pas rater ça.

Merry : Mais il est toujours pas mort.

Pippin : On le venge ?

Merry : Ok.

Ils se firent capturer deux secondes plus tard.

Ned : Quelle bande de cons !

Les Uruk prirent la fuite. Sauf Lurtz qui s’apprettait à metre un head shot à Ned.

Ned : C’est pas très Charlie…

Soudain, Aragorn se jeta sur Lurtz.

Aragorn : Yppiekay pauv’con !

Mais Lurtz se releva avec une épée et un bouclier et projetta Aragorn contre un arbre qui en perdit son épée.

Aragorn : Putain ! Le boss final du….

Lutz lança son bouclier contre l’arbre et alla trancher la tête d’Aragorn.

Aragorn : Tant pis pour mon nez !

Et il se baissa à temps pour donner un coup de poing dans l’estomac de Lurtz. L’Uruk-Hai le poussa violemment par terre et Aragorn planta sa dague dans le jarret de Lurtz.

Aragorn : Voila une bonne chose de…

Lurtz lui mit une patate dans la bouche.

Aragorn : C’est bien un boss ! C’est pas suffisant !

Lurtz s’arracha la dague et la lança sur un Aragorn à moitié sonné. Il réussit à la dévier avec son épée. S’engagea alors le duel à l’épée.

Aragorn : Là, je suis le plus fort !

Aragorn trancha le bras de Lurtz, puis lui enfonça son épée dans le ventre.

Aragorn : Une bonne chose de faite… Il est toujours pas mort !

Lurtz : J’ai pas dit de punchline !

Aragorn : C’est un zombie !

Et il lui trancha la tête.

Aragorn : Le boss est enfin battu !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s