Chapitre 8 : Le Conseil d’Elrond

Nous voici enfin au Conseil d’Elrond. Tout le monde est réunni.

Elrond : Ami de terres lointains, mes amis les Elfes, bandes de fils de putes, sales Nains, couilles molles d’Hommes, je vous ai rassemblé ici pour que l’on parle un peu.

Gandalf : Pour commencer, je trouve qu’il manque Tom Bombadil et Radagast le Brun.

Elrond : L’un n’a pas souhaité venir, l’autre a disparu, probablement tué par Saruman.

Legolas : Bon, bah, je m’appelle Legolas, le fils de Thranduil le roi des Elfes de la Forêt Noire…

Frodo : C’est pas un dessert ?

Un Nain à côté cracha.

Legolas : Et un mec du nom de Gollum, que Aragorn ici présent a capturé, c’est évadé de taule.

Le Nain qui avait craché se leva puis monta sur sa chaise pour faire plus grand.

Gloin : Je suis Gloin et voici mon fils Gimli. Je suis venu de la part de Dain II, roi sous la Montagne d’Erebor et de Brand, petit-fils de Bard, roi du Val. Un mec est venu proposer trois Anneaux des Nains à mon roi qui les a refusé.

Sean Bean parla à son tour.

Sean Bean : Je suis Ned Stark, le fils de la Main du Roi du Gondor et vu que l’on parle d’Anneau de Pouvoir, parlons de l’Anneau Unique.

Elrond : Frodo, pose l’Anneau sur la table. Bien, maintenant retourne t’asseoir.

Ned se leva et s’approcha dangereusement près de l’Anneau.

Ned : Lors d’un rêve, j’avais cet Anneau.

Il tendit le doigt.

Elrond : Ned !

Gandalf : Rassis-toi ou je te donne un coup de bâton ! L’Anneau est maléfique !

Ned : Au contraire, c’est un don. Un don pour que nous l’utilisions contre le Mordor !

Aragorn : On ne peut le contrôler ! L’Anneau Unique n’obéit qu’à Sauron !

Ned : Et que sait un Rôdeur de ces choses là ?

Legolas : Ce n’est pas un simple Rôdeur, c’est Aragorn, fils d’Arathorn, héritier du Trône de Fer. Tu dois lui lécher les basques !

Aragorn : Merci, Legolas ! J’essaye d’être discret depuis que je suis né et maintenant tous le monde sait qui je suis !

Ned lui cracha à la gueule.

Ned : On a pas besoin de roi.

Glorfindel : Je suis d’accord avec Aragorn. Personne ne peut l’utiliser.

Elrond : Bon, bah, qui vote pour l’utiliser : 1 vote. Contre : 449 votes. L’Anneau doit être détruit.

Gimli : Qu’attendons-nous ?

Il tira sa hache et frappa l’Anneau avec. Une explosion eu lieu, la hache était en mille morceaux, Gimli un peu sonné et l’Anneau intact.

Elrond : Le seul moyen de détruire l’Anneau est de le jeter dans la Montagne du Destin.

Glorfindel : Et où est cette montagne ?

Elrond : Au milieu du Mordor. L’un d’entre vous doit le faire.

Une boule de poussière passe.

Bilbo : Je me dévoue !

Elrond : Non, t’es trop vieux. Personne ? Vraiment ?

Ned : One does not simply walk into Mordor.

Du fin fond du Mordor, un mec du nom de Talion lui fait un gros fuck.

Gandalf : T’as dit quoi, pauv’con ?

Ned : Euh, c’est impossible. Même une armée ni arriverait pas !

Legolas : Pourtant l’Anneau doit être détruit !

Gimli lui cracha dessus.

Gimli : Tu crois être celui qui va le faire ?

Legolas : Tu n’es qu’un Nain Portin.

Ned : Très intelligents d’envoyer l’Anneau chez notre ennemi. Mais si nous échouons ? Que se passera-t-il quand Sauron aura son Anneau ?

Gimli : Je préfère mourir que de voir l’Anneau dans les mains d’un Elfe !

Legolas : T’es un Nain capable !

Et là, tout le monde se mit sur la face. Même Gandalf qui n’en avait que contre Ned.

Frodo : Je vais le faire !

Fou rire général.

Frodo : Je suis sérieux ! Bien que je n’y arriverais pas seul…

Gandalf : Je vais t’aider.

Aragorn se leva et s’agenouilla devant Frodo pour le regarder en face. Malheureusement, il faisait toujours une tête de plus que Frodo.

Aragorn : Si par ma vie ou ma mort je peux vous sauver, je le ferais. Mon épée est vôtre !

Frodo : Tu n’en as pas.

Aragorn : Je vais en trouver une.

Legolas : Mon arc est vôtre.

Gimli : Et ma bite hache !

Frodo : Tu viens de la péter.

Gimli : T’en fais pas, j’en ai toujours une de rangée dans mon cul, spécialement pour les tarlouzes d’Elfes.

Legolas : Pitié ! Pas un Nain suportable !

Gimli lui marcha sur le pied.

Bilbo : Et mon Dard !

Elrond : Hors contexte, c’est dégueulasse… Mais pas vous, vous êtes trop vieux.

Ned : Si cela peut me permettre de vous carotter l’Anneau, alors le Gondor se joindra à vous.

Un buisson remua et un Sam sauvage apparut.

Sam : M. Frodo n’ira nul part sans moi.

Elrond : En effet, il est impossible de vous séparer même lorsque l’un doit assister à un Conseil secret…

Merry&Pippin : On vient aussi !

Elrond : D’où sortez vous ?

Merry : Vous avez besoin de gens comme nous !

Fou rire général.

Pippin : Forts, courageux et sacrifiables !

Merry : Retire le dernier.

Elrond : Très bien. Neuf compagnons contre les Neuf Cavaliers Noir…

Glorfindel : Ils sont pas morts ?

Gloin : Les méchants sont bien plus avantagés… Neuf rois-zombies-sorciers invincibles contre un magicien obsolète, un mec qui veut juste récupérer l’Anneau et qui, parce qu’il est joué par Sean Bean, va mourir comme tout le monde le sait, l’héritier d’Isildur qu’ils recherchent presque autant que l’Aneau, un Nain et un Elfe qui sont prêts à s’entre-tuer et quatre Hobbits inutiles…

Elrond : Une belle brochette de trous du cul… Vous formerez la Communauté Annale !

Glorfindel : Attendez, trois Hobbits ont espionné le Conseil super secret et tout et tout… Saruman a très bien pu nous espionner.

Elrond : Glorfy, ta gueule.

Glorfindel : Ne m’appelle pas Glorfy !

Pippin : Donc, si j’ai tout compris, il faut réunir les sept Dragon Ball ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s