Chapitre 12 : La Lorien à ne pas confondre avec Lorient

La Communauté était sous le choc de la mort de Gandalf.

Ned : C’est le plus beau jour de ma vie !

À l’exception de Ned qui avait débouché le champagne.

Aragorn : Nous devons fuir le plus vite possible. À la tombé de la nuit, les Orques nous poursuivrons.

Gimli : D’accord. Mais j’aimerais d’abord voir un lac dans le coin et le montrer aux Hobbits.

Aragorn : Pourquoi ?

Gimli : Je sais pas. Une envie Tolkienniste.

Aragorn : Ça va pas être possible, l’auteur essaye de créer une ambiance façon chasse à l’homme.

Gimli : Et merde.

Aragorn : Allons nous réfugier en Lorien.

Legolas : Yes !

Gimli : NOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOON !

Pour atteindre cette forêt, ils devaient traverser un ruisseau qui arrivait aux chevilles d’Aragorn. Les Hobbits et le Nain faillirent se noyer… Ils arrivèrent dans une forêt.

Sam : Et je parris que comme toutes les forêts d’un univers de Fantasy, elle est très ancienne, magique et/ou maudite.

Gimli : Gagné ! Restez près de moi les Hobbits ! On raconte qu’une Sorcière Blanche vit dans le coin… Elle aurait de terribles pouvoirs dont celui de draguer n’importe qui… Et nul ne les a jamais revu…

Soudain, Frodo entendit des voix. « Frodo Sacquet ! » Il vit soudain des yeux bleux.

Frodo : Je… suis Jeanne d’Arc ? Dieu ? C’est toi ?

Sam : Toi, t’as un peu de fièvre.

Gimli : Mais rassurez-vous, elle ne réussira pas à m’envouter ! J’ai les yeux du faucon et les yeux du renard !

Soudain, Gimli était plein de viseurs rouges. Puis rapidement, ce fut toute l’équipe.

Gimli : Des snipers Elfes !

??? : Le Nain respire si fort que nous aurions pu le tuer dans le noir.

Gimli : Je…

??? : Ta gueule ! Monsieur Hawkeyes et bite de nouveau né !

Gimli : …

*

* *

La Communauté fut emmenée par l’Elfe jusqu’au poste frontière le plus proche.

??? : Bibliothéque Haldir. Micropénis Legolas pute Aragorn.

Gimli : L’hospitalité des Elfes ! Ils nous insultent dans une langue inconnue !

??? : Je disais. « Je suis Haldir. Bienvenue Legolas et Aragorn. » Cela fait longtemps que nous n’avions pas rencontré de Nains.

Gimli : Pas assez à mon goût.

Haldir : Ptite merde.

Gimli : Fils de pute ! Ta mère a baisé avec un écureuil pour te faire !

Aragorn : Tu niques toute la diplomatie !

Gimli : Et sa mère !

Haldir regarda alors les Hobbits.

Haldir : Vous apportez un grand danger avec vous.

Frodo : J’ai compris ! On ne veux pas de moi ! Je me casse !

Gimli : Je t’accompagne !

Haldir : Vous n’irez pas plus loin !

Aragorn : Quoi !

Pippin : C’est toujours de ta faute Frodo si on peut pas rentrer en boîte de nuit !

Merry : Ouais, t’es chiant !

Pendant ce temps, Aragorn tentait de persuader Haldir.

Aragorn : Aller ! Laisse nous passer !

Haldir : Non.

Aragorn : Oh ! Mais qu’est-ce que c’est ? Mais oui ! C’est un billet de 10€ !

Haldir : Non.

Aragorn : En effet, il y en a 2 !

Haldir : Non.

Aragorn : Mais ne serait-ce pas un billet encore plus gros ? Un billet de 50€ !

Haldir commençait à hésiter.

Aragorn : Et ? Oh ! Un petit billet de 100€ !

Haldir : D’accord. Mais uniquement si je peux baiser ton ptit cul !

Aragorn : C’est mort !

Haldir : Bah, alors, casse toi pauv’ con !

Ned : Allons Aragorn, il faut savoir faire des sacrifices…

Aragorn : Putain !

*

* *

Et c’est ainsi qu’ils réussirent à renter à Caras Galadhon, la capitale Elfe du coin.

Gimli : C’est juste un gros parcours d’accrobranche avec des hyppies un peu partout.

Ned : Je m’étonne qu’Aragorn arrive encore à marcher.

Aragorn : Par contre pour m’assoir…

C’est alors qu’arrivèrent deux Elfes en contre jour.

Haldir : Agenouillez-vous devant Seigneur Celeborn et Dame Galadriel !

La troupe resta bien debout, le dos bien droit.

Haldir : Euh…

Celeborn : Sauron sait que vous êtes ici.

Frodo : J’ai compris ! Faut que je me casse !

Aragorn : Écoute, beau-papy, je comprend mais il nous faut juste un peu de repos…

Gimli : Si mon cousin avait été en vie, on aurait fait la fête !

Aragorn : En plus, avec l’Anneau de belle-mamie, il faudrait que Sauron en personne attaque pour que la Lorien tombe !

Celeborn : Où est Gandalf ? Je veux m’entretenir avec lui.

Gimli : Il joue à cache-cache, enculé !

Galadriel : Ah ! J’ai oublié de te le dire, chéri. Gandalf est mort.

Elle regarda alors fixement Ned qui se mit à avoir des sueurs froides puis à pleurer.

Celeborn : Sans Gandalf, cette bande de péquenots est condamné !

Galadriel : Je sais ! Offrons leur un mois de repos gratuit !

Celeborn : Quoi ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s